Se libérer du karma

Transmis par Ysa'belle - Messagère de la Source

Fou rire  d'A. ...

Nous sommes là, vous l'avez déjà constaté, A. étant le porte-voix de notre Joie.

Nous allons aujourd'hui, à nouveau, vous parler du karma car il est important, très important que vous vous détachiez de cela.

Comprenez, réfléchissez !

Vous êtes aujourd'hui sur la Terre beaucoup plus nombreux qu'il y a cent ans, deux cents ans, cinq cents ans, mille ans, deux mille ans. Tous les êtres humains, en grande majorité, très grande majorité, sont influencés par ces mémoires dites karmiques. Comment cela est-il possible que tous ces êtres humains aient pu vivre toutes ces vies alors qu'il y avait moins d'humains avant sur la Terre ?

Si vous faisiez un sondage auprès de toutes les personnes qui ont fait ces recherches dans le karma, vous pourriez constater que plusieurs personnes vont penser qu'elles ont été Toutankhamon, qu'elles ont été le Roi Soleil, qu'elles ont été Marie-Madeleine ou Jeanne d'Arc. Ceci n'est pas à juger. Ceci est vrai dans une certaine mesure. Ceci est vrai dans la mesure où chaque âme remplit son panier, son sac à dos de mémoires en venant sur la Terre. Ainsi certaines âmes peuvent prendre la même mémoire, la même histoire.

Autant il était important et c'est toujours d'actualité pour certains, autant il est important effectivement de voir les mémoires que vous portez chacun, de comprendre, de guérir. Vous vous êtes chargés de cela, pour cela, pour guérir. Autant il est important que vous vous détachiez de cela et de vraiment comprendre que ce n'est pas vous. Ceci pour vous ramener dans la présence de votre âme, pour que votre conscience comprenne et intègre la vérité de votre âme, de votre Lumière.

 

Croire que vous êtes ces mémoires, que vous avez été cet être qui a eu ces mémoires, conduisent certains dans une espèce de fatalisme, conduisent certains dans la culpabilité, peuvent conduire dans des enfermements.

Libérez-vous cela, chers frères et sœurs, sœurs et frères !

Ne vous y attachez pas !

 

Votre âme est légère. Ce qui l'alourdit, c'est juste ces mémoires que vous avez mis dans vos poches. Votre âme est pure. Elle l'a toujours été, elle le sera toujours.

 

Ces mémoires karmiques sont contenues dans l'inconscient collectif qui est une couche vibratoire qui se situe tout autour de la Terre. Lorsque l'âme s'incarne, elle traverse cette couche et elle fait son marché en quelque sorte.

Certaines remplies d'Amour, pleines d'Amour pour la Terre et pour transformer l'être humain, se chargent beaucoup plus que les autres. Elles sont tellement chargées qu'elles ont du mal sur la Terre, elles ont du mal à émerger, à jaillir de leurs problèmes, à sortir de leurs problèmes.

Aucun engagement n'est définitif. Elles peuvent à tout moment décider de se libérer complètement de ce qui est là.

Ceci n'est pas toujours une tâche facile car elles se sentent liées, elles se sentent engagées. Elles sentent en elle un pacte, un pacte dont elles n'ont pas vraiment conscience mais elles se souviennent que, elles ont décidé quelque chose et ce souvenir confus fait qu'il y a l'attachement à toutes les mémoires qu'elles portent.

 

Vous portez chacun un nombre précis de mémoires et vous vous êtes engagés en quelque sorte à les transformer, à les guérir, à libérer l'humanité de ces mémoires.

Aujourd'hui le temps s'accélère. Ainsi les guérisons se succèdent à une vitesse importante. Vous avez l'impression parfois de ne pas avoir de répit. Comprenez que c'est tout un état de guérisons qui se succèdent les unes après les autres. Vous êtes venus en quelque sorte avec un travail à accomplir et vous l'accomplissez de plus en plus vite. Mais c'est parce que vous êtes capables de le faire, capables de le vivre.

Nous pouvons répondre à des questions, pour l'instant uniquement concernant le karma, avant de passer à autre chose. Avez-vous des précisions à demander ?

 

Question :

- Sur cette question du karma finalement  c'est l'individu qui s'en charge, mais ça a un impact collectif… en fin c'est une question, pour être sûre que j'ai bien compris.

- Tout à fait, comme toutes vos guérisons. Cela crée toujours des élans, des élans de Lumière, des élans d'amplification d'énergie. Automatiquement cela touche tout le monde.

- Quand on parle de guérison comme ça c'est la guérison  dans le parcours individuel de quelqu'un ?  Ou ça peut être la guérison  par des soins ?

 - les deux.  

La guérison passe par la prise de conscience. C'est le premier pas. La prise de conscience permet de voir clairement ce qui est là, la blessure, la mémoire. Après la prise de conscience, il y a la mise en lumière. La mise en lumière détend, décristallise et permet la fluidité. Après la mise en lumière, le dernier pas c'est le pardon. Le pardon qui dissout complètement les poussières afin que plus aucun germe ne puisse exister dans l'inconscient collectif.

 

Question :

- Moi j'ai une question, par rapport au germe  et par rapport au karma, c'est assez confus, une personne qui guérit, guérit le germe pour tout le monde ?  ou c'est   chaque individu qui porte le karma qui doit arriver à la destruction du germe, c'est à dire la naissance du problème ?

- Imagine un plan-souche. Plusieurs individus en passant dans cette couche d'inconscient collectif vont prendre une bouture. Cela te parle. Ainsi cette bouture est implantée dans l'être quand il naît et cette bouture, elle fait des racines et elle peut grandir. Ainsi plusieurs individus peuvent prendre des boutures de cette plante. Un individu, un seul, même si cent individus ont pris des boutures, un individu, un seul, peut voir précisément cette plante, enlever les racines, les brûler. Voir la bouture c'est prendre conscience, déraciner c'est mettre en lumière, décristalliser, l'action au niveau de l'inconscient collectif c'est le pardon.

Le pardon est en trois phases, le pardon à l'autre, le pardon à soi-même et l'accueil du pardon de l'autre pour soi-même. Le pardon détruit la souche dans l'inconscient collectif. Mais cela veut dire que les autres personnes qui ont emmené des boutures, ont toujours cela en elles si elles ne l'ont pas vu. C'est leur histoire. Mais une seule personne a pu détruire la souche dans l'inconscient collectif et ainsi les autres âmes qui vont arriver n'auront plus ce choix-là à faire, cela n'existera plus. Est-ce que c'est plus clair comme ça ?

Oui, très clair.

- C'est pour cette raison que dans l'inconscient collectif, les souches sont en train de disparaître les unes après les autres. C'est pour ça que les enfants qui arrivent maintenant sont beaucoup plus éveillés et vous l'avez constaté, que ceux que vous vous avez été enfants. C'est pour ça que le chemin est beaucoup plus facile pour eux. Vous l'avez constaté.

 

Question :

- Est-ce à dire que les enfants qui arrivent maintenant n'ont plus de karma ?

- Il y  a encore du karma, il y en a encore mais ils sont moins chargés que ce que vous avez été. Ainsi c'est plus facile pour eux de se libérer. Ils peuvent s'en libérer qu'à partir de 15 ans, 16 ans. Avant il est important, parce que ce karma qui a été choisi, est là aussi pour les mener vers un chemin. Ce sont des guides en quelque sorte. Ce sont des guides qui permettent à leur âme de se fortifier dans le corps humain, dans la personnalité humaine. Ce sont des guides qui leur permettent de prendre conscience encore de certaines choses, de comprendre ce qui se vit sur la Terre. Comprenez-vous cela ?

L'âme est âme. Certains enfants qui viennent peuvent effectivement avoir des mémoires importantes extraterrestres. Mais comprends bien qu'une âme qui s'incarne, une âme qui s'incarne est une incarnation terrestre. Comprends-tu cela ? Faut-il préciser ?

Pour s'incarner, l'âme vient toujours d'un espace vibratoire de Lumière. Chaque âme qui s'est incarnée où que ce soit, que ce soit sur la Terre ou sur d'autres plans vibratoires de matière, même si la matière est différente, chaque âme qui sort de cette matière revient dans un plan vibratoire désincarné, un plan vibratoire avec des vibrations plus élevées, des vibrations qui ne sont pas des vibrations de matière. Comprends-tu cela ?

Ainsi l'âme fait le choix de se réincarner sur la Terre ou ailleurs. Mais effectivement une âme qui va naitre, par exemple, sur la Terre, et qui avant cette expérience terrestre a toujours vécu des incarnations dans d'autres plans de matière, elle peut ramener avec elle les souvenirs de ces autres expériences de matière. Il ne s'agit pas alors de karma puisque le karma est une spécificité à la Terre. Mais il n'empêche que malgré ce souvenir d'autres incarnations, elle peut s'être chargée de karma terrestre aussi. Et il est bien important de comprendre que cette âme est une âme sur la Terre, donc c'est un être humain.

C'est un jeu, c'est un rôle qu'elle vit. Est-ce assez clair ?

 

Question :

- Je voudrais poser une question, je vais essayer d'être assez claire. Quand les enfants  choisissent  l'expérience de subir des violences... est-ce que les parents ont quelque chose à apprendre, est-ce qu'il y a quelque chose à révéler aux parents, une mémoire aussi  ou quelque chose, est-ce que ça a son importance ?

 

Ta question est tout à fait en lien avec le métier que tu exerces, n'est-ce pas ? La seule chose que tu puisses faire, ce n'est pas de dire aux parents : "C'est le karma, etc, etc. ", parce que les personnes ne sont pas forcément dans cette vérité-là et tu pourrais les heurter. La seule chose à faire, c'est de parler à l'enfant et de lui expliquer qui il est, mais de cœur à cœur si tu ne peux pas le faire avec des mots. De cœur à cœur, parle-lui de sa Lumière, parle-lui de l'Amour qui est là dans son cœur. Dis-lui que l'Amour qui est là, peut tout, peut tout guérir et peut l'aider à transformer tout ce qu'il porte. Comprends bien qu'une âme qui s'incarne, ne va pas choisir d'être violentée. Elle choisit une mémoire. Elle n'a pas pleinement conscience de ce qui va se passer réellement et heureusement, sinon aucune âme ne s'incarnerait.

- Est-ce que c'est l'influence des parents ? Qu'est ce que ce lien-là entre les parents et les enfants ?

- En fonction du karma qui est choisi, il y a aussi le choix des parents. C'est-à-dire dans la lignée généalogique des parents, il y aura une résonnance entre le karma qui est choisi et ce que portent les cellules, ce que porte l'ADN, enfin la transmission génétique des émotions et des mémoires. Il y a toujours une corrélation, il y a toujours des ressemblances en quelque sorte.

 

Question :

- Ce qui peut sous-entendre que l'âme qui s'incarne en ayant choisi telle ou telle chose à guérir sur Terre, choisit les parents qui permettent ça ?

- Tout à fait.

 

Question :

- J'avais une autre question  en lien avec la troisième étape qui est l'étape du pardon, qui est donc la dernière et qui est  donc en trois dimensions si j'ai bien compris ...

 

-Nous t'interrompons 30 secondes  pour compléter la réponse.

- Simplement il se peut que deux âmes qui s'incarnent avec la même mémoire, vont choisir des parents avec une lignée généalogique différente, c'est-à-dire que dans une lignée généalogique, une âme s'incarne avec des parents qui vont lui transmettre tellement d'Amour que ce sera facile pour elle de pouvoir transcender cette mémoire. Imaginez que cette âme ait choisie des mémoires d'enfant battu. Les parents sont tellement dans l'Amour que cette mémoire va pouvoir être transcendée très rapidement. Toutefois l'humain gardera toujours cette sensation d'enfant battu et il lui faudra quand même aller voir, aller déraciner cette plante. Une autre âme va pouvoir s'incarner dans une lignée où il y aura eu effectivement de la violence et cette violence continue et l'âme qui s'est incarnée, va être confrontée à cette violence. Ainsi chaque âme choisit aussi la difficulté, heureusement que toutes les mémoires peuvent être compensées par l'amour des parents. Cela veut dire qu'il y a des mémoires qui sont plus difficiles, plus incrustées chez certains êtres humains parce que, au niveau de la lignée généalogique, il y a vraiment cette corrélation, cette ressemblance. Comprenez-vous ? Est-ce assez clair ?  

 

- Nous t'écoutons.

Question :

- C'est quand même en lien  maintenant avec cette réponse-là aussi parce que j'étais au niveau du pardon, donc de la troisième étape, en fin de compte avec ce qui vient de se dire  je me posais la question : pour celui qui est dans une lignée où il reçoit de l'Amour et reste quand même dans un mal-être, c'est presque aussi difficile d'arriver à  mettre en lumière que celui qui est battu et c'est plus clair pour mettre en lumière ... Ma question était par rapport au pardon, c'était les trois dimensions , donc quand on arrive à cet étape-là du pardon, on arrive au germe et   ..Qu’est-ce qui aide à ça ?  Parce que j'ai l'impression  quand même que c'est la plus difficile des étapes.  

- Nous allons reprendre cette image de plan. Cette bouture a pris racine, elle a grandi. Elle a servi de guide à l'âme en quelque sorte, pour l'âme née jusqu'à la prise de conscience de cette mémoire. La prise de conscience permet de voir le plan qui est là, de dire : "J'ai un tuteur là, je n'en ai plus besoin, le tuteur est coupé". La mise en lumière permet le déracinement. Ce qui se passe alors c'est une expansion dans le cœur, une libération qui permet à l'énergie d'Amour de grandir. Et c'est cette croissance d'Amour qui permet le pardon. C'est parce que dans cette croissance d'Amour, l'être humain va pouvoir accueillir de l'Amour pour lui et plus l'Amour grandit, et plus il est facile de se pardonner. Et alors, le pardon, ces trois formes de pardon deviennent naturelles. Est-ce assez clair ?

Oui. C'est clairement dit...  mais il faut le vécu, qui continuera  à dire.

Question

Cette demande de pardon que je peux ressentir, cette demande pardon importante que je peux ressentir assez souvent  elle est liée donc à l'individu mais  aussi au collectif ?

- Tout à fait.

Ta question est très intéressante parce qu’il y a des âmes qui s'incarnent avec un lourd fardeau. Elles ont choisi de « charger la mule » et qui arrivent malgré tout à se libérer. Et puis tout d'un coup elles se disent : "Mais je n'ai pas assez de travail". Donc elles vont encore puiser dans l'inconscient collectif du travail supplémentaire. Vous avez le droit à un moment donné de vous reposer.

Ne rajoutez pas ! Ne rajoutez pas !

Sauf si vous vous sentez l'énergie pour le faire, sauf si cela vous semble totalement juste, sauf si vous sentez que vraiment cela fait partie de votre choix d'incarnation.

Observez ! Que chacun observe !

Comprenez bien chers frères et sœurs, que vous pouvez aider et autant sinon plus vos frères et sœurs de la Terre en étant libérés totalement et en émanant complètement, librement, l'Energie d'Amour. Le fait d'aller chercher encore et encore des mémoires, qui ne sont pas celles que vous n'avez pas choisies en arrivant sur la Terre, cela naît d'un élan de sauveteur. Libres vos êtes, libres vous êtes de vivre mais observez dans quelle mesure cela ne vous épuise pas, dans quelle mesure cela ne vous ralentit pas. Observez bien !

Et comprenez bien, intégrez bien cela que vous pouvez aider beaucoup plus en émanant votre Amour parce que alors vous aidez chacun à cheminer en lui, en elle, parce qu'alors vous donnez une énergie, une force à l'autre pour que l'être chemine vers sa propre Source et comprenne dans son cheminement ce qui est là.

- C'est un lien à couper ? Une intention à poser ?

- C'est une intention à poser et c'est aussi une observation pour voir comment vous fonctionnez. Comprenez aussi que certains êtres ont déjà tellement d'Energie et d'Amour qu'ils peuvent ainsi pardonner effectivement et aller travailler dans cette couche de l'inconscient collectif. Mais il est important, effectivement il n'y a pas de jugement à apporter, que chacun observe ce qu'il est en mesure de faire, ce qu'il est en train de faire. Mais il était important de mettre un regard là dessus et que chacun comprenne ce qui vit en lui, en elle.

 

Question :

- Je crois qu'il est plus facile de pardonner aux autres que de pardonner à soi-même et par exemple  s'il y a des mémoires qui me sont remontées maintenant, je me dis  qu'il y a des choses que je n'aurais pas faites maintenant  et je me dis comment me pardonner?  Et je n'arrive pas en fait à me pardonner et je ne sais pas comment  il faut faire ...

 

- Le premier pas, c'est  poser l'intention de te pardonner,  parce que le pardon ne vient pas de ton mental, de ta volonté humaine. Le pardon c'est comme une vague d'amour qui va être un raz-de-marée et qui va détruire tout ce qui est là. Laisse-toi aller ! Accueille le raz-de-marée !

- …  

- Ne donne pas de l'importance à ce qui a été. Ecoute bien, écoute bien F. Ne donne pas de l'importance à ce qui a été, tu n'as tué personne. Ceci te paraît grand parce que tu te crois petite. Accueille ta croissance, accueille ta croissance ! Ta croissance va te permettre de te positionner au-dessus de ce qui est là et que tu croyais grand et soudainement cela va te paraître tout petit et insignifiant. Et alors tu pourras accueillir le raz-de-marée et le pardon et tu seras libéré.

Ainsi accueille que cela prenne du temps, qu'il te faille encore cheminer en toi mais tu as posé l'intention. Accueille simplement ta croissance et puis cela se fera naturellement. Un jour tu verras que tu n'y penseras même plus. Cela aura disparu de ton paysage. Cela viendra. Aie confiance, aie confiance en toi !

- Faut que je garde juste la mémoire de l'expérience… 

- Ce que tu viens de dire est intéressant parce qu'il est important que tu ne restes pas focalisé sur la mémoire de l'expérience. Imagine que quand tu étais petite, à 4  ans, tu sois tombée de vélo et que tu aies une grande cicatrice sur le genou, une cicatrice superficielle mais une cicatrice qui est quand même là et qui peut te rappeler que ce jour-là effectivement tu as eu très mal. Tu as beaucoup pleuré. Est-ce que tu passes ton temps à regarder ta cicatrice ? Non. Elle est là, elle est juste le témoin effectivement d'une émotion. Elle est le témoin d'une histoire. Il en est de même pour le vécu. C'est pour cette raison qu'il est important de positionner ses yeux droits devant soi et d'être aligné dans l'instant présent car ainsi tu ne regarderas pas sans arrêt derrière toi à regarder si tes mémoires sont toujours là. Ce n'est pas utile.

 

- Non mais je pense quand même que si ça devait remonter c'est que ... en même temps quand j'ai vécu ça je ne pensais pas à mal, c'est parce que je le vivrais maintenant  différemment, c'est surtout ça, c'est ça qui me gène en fait  et qui me fait souffrir...

- Est-ce que tu peux en vouloir à vie à un enfant qui a fait une bêtise ? Parce qu'il l'a fait, il était dans l'inconscience de ce qui était bien, de ce qui était mal. Faut-il toujours rappeler à l'enfant : "Tu te rappelles, tu as fait cela, ce n'était pas bien". Non. Les parents sont là pour aider à passer à autre chose. Tu ne savais pas, c'est tout. Maintenant tu sais, maintenant tu peux vivre les choses différemment.

Cesse de regarder en arrière cher enfant, chère sœur ! Cesse de regarder en arrière ! Regarde devant toi, tu sais qui tu es maintenant ! Tu sais qui tu es.

Dans l'instant présent, tu sais vraiment qui tu es. Réveille cette sensation, réveille cette énergie, révèle-toi et regarde devant toi !

Et ainsi tu pourras aisément te pardonner.

 

Y a-t-il d'autres questions ?

Bien, nous allons à présent alléger l'Energie et faire pétiller la Joie.

Nous prenons vos têtes dans nos mains et déposons un baiser sur votre front.

Dans ce baiser, nous déposons en vous tout notre Amour.

Nous voudrions remercier chaleureusement particulièrement les personnes qui sont là aujourd'hui pour la première fois.

Nous voudrions dire : "Soyez certaines que nous sommes là pour vous aider".

Il vous suffit de nous le demander.

Nous pouvons être présents à vos côtés à chacune de vos demandes.

 

Nous allons à présent vous laisser intégrer tranquillement ce que nous vous avons dit aujourd'hui.

Nous vous laissons cheminer.

Nous allons rester présents encore un peu tout le temps de votre partage.

Nous vous remercions tous infiniment et chaleureusement pour votre confiance.

Nous accompagnons par notre Amour votre cheminement.

Bien des fois nous vous avons évité de tomber et de vous faire mal, à vous individuellement et aussi à toute l'humanité.

Même si nous ne pouvons pas tout éviter, tout vous faire éviter car vous comprenez qu'il est important de prendre conscience de l'Energie d'Amour, de sa Vérité et de toutes les vérités qui en découlent.

Nous vous remercions.

Nous vous aimons.

Nous vous disons à très bientôt.

 

- MERCI.

 

 

Transmission canalisée par Ysa'Belle  le samedi 23 Juin 2012   

 

 

Date de dernière mise à jour : 02/07/2017

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !